Naviguer / Chercher

Pour viser la lune, visez l’indépendance

L’équipe, le travail collaboratif, les plateformes, les échanges, le partage … Quoi de plus au goût du jour ? Il n’échappera pas au vieux briscard de l’entreprise que certes autrui est une source de valeur ajoutée, mais certes aussi, une source de tracas et d’incertitude. Il est de bon ton de twitter. Il FAUT poster des messages sur facebook. Vendre sur amazon est primordial … Mais que maîtrise t on dans ces échanges ? RIEN ! Imaginons un instant que twitter, facebook, amazon etc … disparaissent ? Ou clôturent votre compte ! … Fini. Vous êtes fini ! Vous vendez vos créations sur des sites communautaires comme fait-maison, etsy … vous misez tout sur ebay … ! DANGER ! La solution sage est de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, bien entendu, mais surtout de créer SES PROPRES SOLUTIONS ! le site michel-vernet.com en est une. C’est une alternative à facebook ou autres blogs. Je suis maître de ce site, il m’appartient et ne disparaitra pas si je ne l’ai pas décidé. Encore une fois, je pense que cette réflexion fait partie de cette stratégie à l’envers dont je suis le défenseur, c’est à dire ne pas miser en priorité sur la force d’une équipe ( l’équipier est le premier à trahir, tout associé  » de métier  » le sait ) mais sur ses propres capacités à innover, anticiper et entreprendre !

 

2014, les prix vont encore grimper. POURQUOI ?

Je l’avais déjà évoqué. Ce qui participe au mal-être européen, c’est le bien-être de l’ouvrier chinois, et n’est ce pas tant mieux ? Qu’on le veuille ou non, nos médicaments, nos habits, nos voitures ( ou moins des pièces ) etc … viennent de Chine ! Or les pauvres ouvriers de ce grand pays deviennent de plus en plus qualifiés, sont de plus en plus rares ( les paysans autrefois attirés par l’argent à la ville déchantent et retournent volontiers vers les campagnes ), et sont donc de mieux en mieux payés … au détriment des achats des européens qui payent plus cher ! Quand un produit chinois est revendu 4 fois son prix en France, si le produit augmente de 5% à la base, c’est +20% à la vente chez nous !
Alors l’avenir n’est il pas au retour à la production franco française ? Cela se pourrait bien. Il faudra sans doute attendre encore de nombreuses années avant une réindustrialisation de notre vieux continent, mais cela se fera sûrement car il nera plus rentable de faire fabriquer en Asie. Un équilibre des niveaux de vie est en train de s’instaurer, et c’est finalement ce qui pouvait nous arriver de mieux !