Naviguer / Chercher

eco emballage … vous connaissez ?

Un inventeur qui va au bout de son projet, c’est rare ! Le tort à l’argent qui évidemment fait défaut. Et quand le dit inventeur surmonte les premières difficultés, donc notamment celle du financement, il devient alors un entrepreneur plus classique, et se frotte à cette célèbre administration française qui n’éprouve pas plus grand plaisir que de retenir par le maillot le buteur qui court dans la surface de réparation prêt à faire feu ( et il n’y aura pas de penalty, l’administration est au dessus de l’arbitre ! ).

Un exemple avec eco emballage dont j’ai récemment reçu l’invitation à  » participer pour mon bien à l’élimination des déchets « . Un écolo convaincu comme moi … cela n’aurait pas dû me contrarier, bien au contraire. Mais lorsque je lis :

 » si vous utilisez des chips polystyrène , vous pouvez les compter et les peser …  » Effectivement, la taxe eco emballage se calcule sur le poids des emballages et sur leur nombre. Je vais donc compter les chips … hallucinant de co – – – – ie ( j’exagère puisqu’eco emballage propose une méthode à l’emporte pièce pour payer un fixe sans compter les chips. A son grand avantage évidemment, mais  » OUF merci Mr eco emballage de ne pas me forcer à compter, vous êtes trop bon « .

 » vous devez produire A VOS FRAIS chaque année un certificat comptable attestant de l’exactitude de vos déclarations « . Oui bien sûr. Normal.

 » vous devez envoyer A VOS FRAIS tous les emballages échantillon qu’eco emballage vous demandera de lui faire parvenir « . Rigolo ça, c’est comme les douaniers : si ils s’attardent sur vos produits à l’arrivée au port, vous payez leur travail ( INTERVENTION DOUANE : 160 euros ) . Si il laissent tout passer, pas de souci, c’est gratuit.  » Merci Mr le douanier. Vous aussi, comme vous êtes bon 🙂  )

et j’en passe, je ne peux pas tout écrire ici. On peut vraiment se demander si cet organisme est efficace ? Le temps passé à compter, calculer, gérer ne va t il pas générer plus de contraintes collectives que d’avantages ? Pendant que je suis à cette tâche, je ne fabrique pas de PIB. Donc de l’argent en moins pour l’état. Donc de l’argent en moins pour lutter contre la pollution … Pfouuuu, je ne sais pas bien ou on va avec toutes ces complications qui se multiplient chaque jour. Et si j’arrêtais de bosser ? … Là aussi, l’administration est bien trop maligne, elle sait bien qu’un entrepreneur est un actif dans l’âme, qu’il se relève de n’importe quelle bataille. Attention de ne pas le faire crever quand même. Il n’en est pas loin cette fois.

Voilà, c’était le coup de gueule du jour. Allez, je vais faire du vélo, ça va me faire du bien. Bon WE

Michel